Direction
 Direction du site
 Rédaction
 Conseillers auprès de la rédaction
 Conseillers auprès du Directeur
 Etudes, prospective, entretiens
 Administration
 Comité des consultants
 Publicité, Abonnements et Relations extérieures
 Par thèmes
 Par pays
 Par pesonnalités
 Contacts
 Communiquer avec les acteurs de la revue
 Commander un numéro
 S'abonner à la revue
 Les publications
Politique Internationale - La Revue
Retour à l'accueil
Présentation de la revue Dernier numéro Archives Les grands dossiers - ce qu'il faut retenir de l'actualité Pour échanger avec les acteurs de PI, poser vos questions et commander un numéro Tous les liens utiles Remises de Prix Recherche avancée
Résultats de la recherche
21 résultats
page 1 / 3
Renseignement : la touche britannique - Entretien avec Richard DEARLOVE conduit par Brigitte ADES
153 - AUTOMNE - 2016
Extrait du texte :


Brigitte Adès - Sir Richard, vous avez provoqué un tollé général pendant le débat sur le Brexit en déclarant que, quelle que soit l'issue du référendum, la sécurité du Royaume-Uni ne serait pas affectée. Comprenez-vous que cette prise de position ait pu étonner certains observateurs ?



Richard Dearlove - Je parlais de mon domaine, celui des services secrets. Pour ce qui concerne la sécurité nationale, elle n'a jamais dépendu de l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne. Je tenais à rétablir la vérité. Dans notre métier, nous ne fonctionnons pas à vingt-huit, mais à travers les rapports bilatéraux entre pays. Tous les agents du renseignement, à tous les échelons, le savent : il est inenvisageable d'échanger des informa ...

UN STRATEGE A LA MANOEUVRE - Entretien avec Stanley McChrystal conduit par Brigitte ADES
140 - ÉTÉ - 2013
Extrait du texte :Brigitte Adès - Général, en tant que commandant des forces spéciales en Irak entre 2003 et 2008, vous êtes considéré par Foreign Affairs comme le principal artisan du « développement d'une nouvelle machine de guerre d'une précision inégalée dans l'histoire moderne qui a permis d'assurer la victoire contre le terrorisme ». Pouvez-vous nous dire comment est née cette nouvelle machine de guerre ?

Stanley McChrystal - Après mars 2003, dans le contexte de la guerre en Irak, la zone d'influence d'Al Qaida s'est considérablement étendue. Nous nous sommes tout à coup trouvés face à un réseau ennemi contre lequel nous ne pouvions plus nous contenter de réagir. Il fallait que nous le démantelions. En moins de deux ans, nous avons réussi à monter notre propre réseau. Un réseau dont les agents étaient remarquablement répartis (1). Nous avons aussi raccourci et décentralisé considérablement les modes de décision ; et nous avons cessé d'attendre l'aval du Pentagone et de la CIA pour agir. ...
PLAIDOYER POUR LA RELANCE - Entretien avec Larry SUMMERS conduit par Brigitte ADES
133 - AUTOMNE - 2011
Extrait du texte :Brigitte Adès - Monsieur Summers, vous avez occupé de prestigieuses fonctions sous deux administrations présidentielles. D'abord en tant que secrétaire au Trésor du président Clinton, de 1999 à 2001. Puis comme directeur du National Economic Council de l'administration Obama jusqu'en novembre 2010. Vous avez travaillé de très près avec les deux présidents. En quoi se ressemblaient-ils ? En quoi étaient-ils différents ?

Larry Summers - Ce sont tous deux des hommes extraordinairement brillants, extraordinairement créatifs, et qui possèdent de remarquables qualités de leaders. J'ai eu beaucoup de chance de travailler avec eux. Et je pense que le pays a eu beaucoup de chance de les avoir comme présidents. Leurs styles sont très différents. Si vous avez une réunion avec le président Obama, vous commencerez cinq minutes ...
INTERNET : LES NOUVELLES FRONTIERES - Article de David LACOMBLED et Brigitte ADES
133 - AUTOMNE - 2011
Extrait du texte :Brigitte Adès* et David Lacombled**
* Chef du Bureau britannique de Politique Internationale. Directrice du site politiqueinternationale.com
** Directeur délégué à la stratégie des contenus d'Orange, président du think-tank La villa numeris.

INTERNET : LES NOUVELLES FRONTIERES

Fin mai 2011, les dirigeants des plus grandes entreprises du secteur des nouvelles technologies et d'Internet se réunissaient à Paris pour le premier e-G8 Forum. Au menu de leurs réflexions : un projet de régulation mondiale de la Toile. Et parmi leurs interrogations : quel homme politique, se sont-ils demandé, n'aurait pas préféré qu'Internet n'ait jamais existé ? Y a-t-il manière plus éloquente de signifier qu'Internet a bouleversé la donne et que, en matière de politique étrangère notamment, plus rien ne sera comme avant ?
POUR UNE AUTRE IDEE DU DEVELOPPEMENT - Entretien avec Amartya SEN conduit par Brigitte ADES
125 - AUTOMNE - 2009
Extrait du texte :Brigitte Adès - Certains pays émergents qui ont connu une croissance record n'ont pas su prendre en compte les conséquences sanitaires et sociales du modèle industriel productiviste. Comment établir un meilleur équilibre ? 

 
Amartya Sen - Il s'agit tout d'abord de comprendre que le développement ne se résume pas à la simple croissance économique. Le développement consiste aussi à accroître le bien-être des gens et à élargir le champ de leur liberté. C'est ce qu'on appelle le développement humain. Et l'on risque de passer à côté de cet objectif si l'on garde l'oeil rivé sur les seuls indicateurs chiffrés du PIB et du revenu national. 

Second point que je voudrais souligner : le développement humain peut être rapide même en cas de croissance lente. Des politiques ...
EGYPTE: LE TEMPS DES REFORMATEURS - Entretien avec Gamal MOUBARAK conduit par Pascal Drouhaud et Brigitte ADES
120 - ÉTÉ - 2008
Extrait du texte :Brigitte Adès et Pascal Drouhaud - Monsieur le secrétaire général, comment votre gouvernement fait-il face à l'influence grandissante de la confrérie islamiste des Frères musulmans ?

 
Gamal Moubarak - C'est un problème qu'il convient de prendre très au sérieux. La religion est, comme vous le savez, l'une des composantes les plus importantes de notre société et de notre culture. Or certains groupes l'instrumentalisent pour faire progresser leurs idées subversives. 

Face à cette menace, l'Égypte a toujours eu une politique claire, qui n'a pas changé depuis la révolution de 1952 : la Constitution prohibe formellement l'utilisation de la religion dans les discours politiques et elle interdit les partis confessionnels. Mais cela ne suffit pas. Depuis quelques mois, ces groupes tentent d'exploiter à leur avantage les diffi ...
ELOGE DU BLAIRISME - Entretien avec Anthony GIDDENS conduit par Brigitte ADES
92 - ÉTÉ - 2001
Extrait du résumé :

Dans cet entretien exclusif avec Brigitte Adès, le directeur de la London School of Economics et principal théoricien de la Troisième voie, dont s'inspire le gouvernement britannique, établit un bilan du premier mandat de Tony Blair. Il souligne notamment les succès économiques et la gestion avisée des Travaillistes. Dans le domaine social, les politiques conduites depuis 1997 ne porteront tous leurs fruits que dans quelques années, mais elles semblent en mesure de juguler la pauvreté qui frappe encore de trop nombreuses familles. Anthony Giddens rappelle également que la décentralisation en faveur de l'Ecosse et du Pays de Galles constitue une mutation institutionnelle sans précédent, qui devra être poursuivie et s'appliquer à l'ensemble des régions britanniques. Quant à la réforme du NHS (Service national de santé), elle se poursuivra ...

L'IRLANDE QUI GAGNE - Entretien avec Charlie MC CREEVY conduit par Brigitte ADES
87 - PRINTEMPS - 2000
Extrait du résumé :

Interrogé par Brigitte Adès sur l'insolente réussite économique de son pays, le ministre de l'Economie irlandais se refuse à évoquer une quelconque " recette miracle ". Si la République d'Irlande a réussi à transformer en un modèle de croissance une économie handicapée, au départ, par un fort chômage ainsi que des taux d'intérêt et d'inflation très élevés, c'est grâce à un ensemble de facteurs. Le premier de ces facteurs - le plus important selon Charlie McCreevy - a été un effort continu en matière d'éducation et de formation de la part de l'Etat, bien sûr, mais aussi, et surtout, de la part de l'ensemble de la population. Le second facteur est plus politique : c'est l'abandon, à la fin des années 80, des politiques de relance de la demande d'inspiration keynés ...

LE NOUVEAU VISAGE DES TORIES - Entretien avec David CAMERON conduit par Brigitte Adès
110 - HIVER - 2006
Extrait du texte :

Brigitte Adès - Élu en décembre dernier à la tête du Parti conservateur, vous êtes - dit-on - un Tony Blair de droite, l'homme dont les qualités feront mordre la poussière aux Travaillistes lors des prochaines élections...

David Cameron - Je laisse à ceux qui m'ont élu le soin de faire des pronostics aussi personnalisés ! Mon rôle à moi consiste, simplement, à mettre en place, dans les trois prochaines années, le programme qui nous permettra de remporter la victoire.

B. A. - Sur quels domaines allez-vous concentrer votre action ?

D. C. - Nous ferons de la création de richesses et de la suppression de la pauvreté les thèmes centraux de notre programme. Les valeurs ...

Un libre-échange à visage humain - Entretien avec Peter Mandelson conduit par Henri Lepage et Brigitte Adès
109 - AUTOMNE - 2005
Extrait du résumé :

Tony Blair doit beaucoup à ce Britannique de cinquante-deux ans, aussi à l'aise dans les couloirs du 10 Downing Street que dans les rues de sa circonscription d'Harlepool, une ville industrielle du nord-est de l'Angleterre. C'est Mandelson, en effet, qui, parmi les premiers, a su pressentir que M. Blair avait l'étoffe d'un premier ministre et l'a aidé à conquérir le Parti travailliste dès 1994. Après le triomphe du New Labour en 1997, Tony Blair le remercie en le nommant ministre du Commerce et de l'Industrie, avant de lui confier le délicat portefeuille de l'Irlande où notre homme déploiera de redoutables qualités de négociateur, récompensées en 1999 par les premières mesures de désarmement de l'IRA.
En novembre 2004, après le départ de Pascal Lamy, Peter Mandelson devient commissaire européen au Commerce - un poste strat&e ...

page 1 / 3